Quel matériel de randonnée pour faire un trek dans les Alpes ?

Quel matériel de randonnée pour faire un trek dans les Alpes ?

Faire un trek dans les Alpes est une véritable aventure. Si vous n’avez pas encore vécu ce genre d’expérience, vous êtes peut-être en train de préparer votre futur périple. Et si vous avez déjà arpenté les sentiers de randonnée des Alpes pendant plusieurs jours, vous savez qu’il s’agit d’un voyage hors du temps. 

Dans tous les cas, faire une randonnée itinérante de plusieurs jours, voire de plusieurs semaines, n’est pas une décision que vous devez prendre à la légère ! 

En effet, la montagne est un monde aussi beau qu’il peut être cruel. Elle laisse peu de place à l’erreur et au manque de préparation. 

C’est pour cette raison que dans cet article, nous vous proposons de découvrir les essentiels pour faire un trek dans les Alpes ! 

Les vêtements de randonnée essentiels pour réaliser un trek dans les Alpes

Tout guide ou accompagnateur de montagne vous le dira : pour faire un trek dans les Alpes françaises, suisses ou italiennes, en matière de vêtements de randonnée, il vaut mieux superposer plusieurs couches plutôt qu’en porter une seule qui ferait “tout ou rien”. 

C’est ce que l’on appelle la technique des trois couches ou la technique de l’oignon : préférez enfiler plusieurs vêtements pour moduler votre habillage en fonction de la météo du jour et de l’évolution des conditions climatiques au fil de la journée. 

Ainsi, qu’il pleuve, qu’il fasse chaud, qu’il y ait du vent ou même qu’il neige, vous pourrez facilement et rapidement vous adapter à la température et au ciel.

La base de l’habillement en randonnée est ainsi :

  1. une première couche respirante
  2. une deuxième couche isolante
  3. une troisième couche protectrice

1 – Une première couche respirante

Porter une première couche légère et respirante est essentiel en randonnée. C’est celle-ci qui va absorber votre transpiration et l’évacuer.

Pour cette première couche de vêtements, vous pouvez porter un t-shirts de sport en fibres synthétiques. 

Pour évacuer les mauvaises odeurs, vous pouvez aussi choisir de porter une t-shirt en laine mérinos, à manches courtes ou longues. Oui, la laine mérinos est anti-bactérienne et permet donc d’éliminer les mauvaises odeurs. Pratique pendant un trek dans les Alpes !

  Évitez le coton car celui-ci élimine mal l’humidité et, trop mouillé, il n’assurera plus aucune évacuation. Vous pourriez même risquer un choc thermique.

2 – Une deuxième isolante

La deuxième couche est essentielle pour rester au chaud. C’est elle qui va garder votre chaleur corporelle et vous éviter de prendre froid. 

Généralement, on utilise une polaire ou une micro-polaire. Légers, isolants et séchant rapidement, ces textiles sont très pratiques pour une randonnée de plusieurs jours. 

Le soir, vous pouvez enfiler une doudoune, garnie de fibres synthétiques ou naturelles, afin de rester bien au chaud et au propre. Cependant, évitez de la mettre pendant votre marche car vous aurez rapidement très chaud et elle pourrait s’abîmer.

3 – Une troisième couche protectrice

La troisième couche de vêtements en randonnée doit vous protéger des éléments et du monde extérieur : pluie, vent, neige, etc. 

Cette couche, c’est la veste en Gore-Tex (ou membrane équivalente) que tout bon randonneur se doit d’avoir dans son sac. 

Composée de deux ou trois couches, une veste de randonnée imperméable vous permettra d’évoluer sur les sentiers de votre trek, même s’il pleut ou que le temps est mauvais .

Veillez à choisir une veste suffisamment imperméable : alors que certaines garantissent de pouvoir passer toute une journée sous une pluie battante, d’autres ne tiendront que quelques heures sous la pluie.

L’imperméabilité est généralement exprimée en mm/colonnes d’eau qui correspondent à l’intensité des douches sous lesquelles elles sont testées en usine : plus le chiffre est élevé, plus la veste est imperméable.

Pour un trek dans les Alpes, nous vous conseillons d’emporter une veste d’une imperméabilité d’au moins 15000 mm.

4 – Des chaussures de randonnée à tige haute

De bonnes chaussures de randonnée sont vitales pour réussir votre trek dans les Alpes. Mal chaussé(e), vous risquez de vous blesser. 

Pour une randonnée itinérante de plusieurs jours, des chaussures de montagne à tige haute sont vivement recommandées. Adaptées à un effort long, elles tiendront vos chevilles bien en place pour les soulager du poids qu’elles subissent toute la journée et vous éviter les entorses. 

Veillez à choisir des chaussures qui accrochent correctement et qui permettent aussi un bon déroulé du pied. En effet, durant un trek, on monte, on descend, on marche sur du plat et cela sur des terrains très variés ! Une chaussure trop rigide deviendrait rapidement un calvaire.

Enfin, nous vous conseillons de porter des chaussures de randonnée imperméables !

Les essentiels pour réaliser un trek en autonomie

Si faire un trek dans les Alpes est déjà une expérience enrichissante, le faire en autonomie vous procurera un sentiment  de liberté difficilement égalable ! Cependant, pour bien le vivre, un certain équipement est conseillé. 

1 – Une tente de bivouac

Certainement la partie de l’équipement de trekking la plus importante si vous partez en autonomie : une tente adaptée au bivouac en montagne. 

Différente d’une tente de camping, elle doit d’abord être légère. Une tente trop lourde vous posera de sérieux problèmes durant votre séjour. Pour une tente pour 2 personnes, un poids de kilogrammes semble un maximum. 

Elle doit également être compacte afin d’être fixée facilement sur votre sac de randonnée, ou même y rentrer. On oublie donc les tentes 2 secondes !

Enfin, veillez à emporter une tente de bivouac qui garantit une certaine imperméabilité afin de ne pas vous retrouver mouillés dès les premières gouttes de pluie durant la nuit. 

2 – Un sac de couchage

Pour faire un trek en liberté, vous avez besoin d’emporter un sac de couchage adapté aux conditions et aux températures auxquelles vous allez être exposés. 

Garni de fibres synthétiques (plus lourdes, moins chères) ou naturelles (plus délicates, plus isolantes), le sac de couchage capturera votre chaleur corporelle pour vous permettre de dormir au chaud. 

Pour un trek dans les Alpes en été, nous vous  conseillons  d’opter pour un duvet indiquant une température de confort de 0°C. Oui, même en été, il peut faire froid en montagne !

3 – Un matelas de sol

Pour faire de la randonnée sur plusieurs jours, il est vivement conseillé d’emporter un matelas de sol pour la nuit. Celui-ci évitera des douleurs dorsales et musculaires dues à l’irrégularité et la dureté des surfaces. Il vous isolera également du froid du sol.

Dans les magasins et sur les sites spécialisés dans le matériel de randonnée, vous aurez le choix entre des matelas :

  • gonflables : très compacts, ils rentrent facilement dans le sac mais sont fragiles et peu isolants.
  • auto-gonflants : moins compacts qu’un matelas gonflable, il faudra l’accrocher sur votre sac à dos pour le transporter. Par contre, il est très isolant !
  • en mousse : c’est le type de matelas le moins cher et le plus léger. C’est le choix de ceux qui veulent randonner léger et qui n’ont pas peur de passer des nuits d’un confort spartiate !

4 – Un réchaud et une popote

Last but not least, vous aurez également besoin d’emporter avec vous un réchaud et une popote pour faire du trekking en toute autonomie.

Ce n’est pas obligatoire mais c’est quand même préférable pour pouvoir manger chaud. De plus, cela vous permettra d’acheter des aliments secs et de ne pas être dépendants des épiceries et des hébergements que vous devriez croiser tous les jours pour trouver à manger.

Pour un trek dans les Alpes, nous vous conseillons de choisir un réchaud à gaz (il en existe à essence mais les pompes sont rares dans les montagnes !), léger et compact.

N’oubliez pas d’emporter une popote légère d’un volume adapté. Si vous êtes deux, rien ne sert de transporter une casserole pour douze personnes ! 

Enfin, veillez à emporter une cartouche de gaz contenant suffisamment de gaz pour toute la durée de votre trek. 

Vous savez désormais ce que vous devez mettre à tout prix dans votre sac de randonnée pour faire un trek dans les Alpes !

Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive et ce dont vous avez besoin peut varier en fonction de la durée de votre trek, de la saison, des terrains traversés ou de vos envies.