Tout savoir sur la dette senior

Des seniors en retraite

L’ensemble des entreprises qui ont recours aux marchés obligatoires dans le but de se financer, utilisent fréquemment la méthode qu’on appelle la subordination de dette. C’est une méthode qui aide à savoir qui entre les divers types d’obligations qu’une société a émis passe en priorité selon un ordre précis, si cette dernière n’arrive pas à rembourser ses engagements financiers.

Si en tant qu’émetteur vous êtes en mesure de rembourser les obligations prioritaires, les actifs restants suite au remboursement desdites obligations prioritaires, vont êtres conduit vers le remboursement des obligations qui ont un niveau de priorité moins important.

Avant de décider d’investir dans une obligation, vous devez au préalable vous renseigner sur tout ce qui entour ce domaine pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

Dette senior : qu’est-ce que c’est ?

La dette senior représente une dette qu’une entreprise acquière de manière tout à fait normale via un organisme financier. Ce qui distingue la dette senior des autres types de dettes qu’on appelle les dettes subordonnées, est le fait que son remboursement est prioritaire, sans oublier ses garanties spécifiques.

De manière générale, on peut dire qu’une dette senior est une dette privilégiée. En ce qui concerne les LBO ou leveraged buy-out qui veut dire (achat à effet de levier), cette dette se subdivise en de nombreuses tranches : A, B et C qui représentent :

  • une 1 ère tranche amortissable sur 7 ans ;
  • une 2eme tranche remboursable sur 8 ans ;
  • une 3eme tranche remboursable sur 9 ans.
En savoir plus :  S'informer sur les taux de l'assurance vie : notre sélection d'assurances vie aux meilleurs taux de rendements

La dette senior est liée en quelque sorte à la dette mezzanine, dans le sens où rembourser la première dette influence directement sur le risque de la deuxième.

En ce qui concerne la dette subordonnée ou junior, elle ne peut être remboursée seulement à la suite du remboursement de la dette senior. Elle présente plus de risque, c’est pour ça d’ailleurs qu’elle est mieux rémunérée. Il peut s’agir d’une émission obligatoire ou d’un financement mezzanine. Par ailleurs, on associe souvent la dette junior à des bons de souscription d’actions.

Pour ce qui est de la dette senior, elle peut servir à subventionner une importante opération, d’autant plus qu’elle est garantie par diverses banques. Ces banques en question gardent une partie de la dette et par la même occasion le risque lié à cette partie. Par la suite, elles répartissent le solde avec d’autres financeurs (syndication bancaire ou club deals).

Dette senior : cas du marché obligatoire

Cette distinction qui existe entre dette subordonnée et dette senior est aussi présente sur le marché obligatoire, où les divers types d’obligations que les entreprises ont émis ne profitent pas d’un ordre de priorité similaire.

Si l’émetteur se retrouve dans l’incapacité d’assurer tous ses engagements, il doit se mettre à d’abords rembourser les obligations seniors sécurisées, qui proposent aux investisseurs une double protection. Ces titres sont émis par des organismes financiers et sont garantis par un panier de sûretés qui se compose de prêts du secteur public ou de prêts hypothécaires de première qualité, avec lesquels l’ensemble des investisseurs profitent d’un droit préférentiel.

En savoir plus :  Comment se déroule la procédure de réduction de capital ?

Dans le cas où l’émetteur ne peut pas payer ses dettes, tous les actifs qui sont vendus sont affectés en priorité au remboursement de cette dette senior. Toutefois, les obligations seniors non sécurisées, bénéficient également d’un remboursement prioritaire, malgré qu’elles n’attribuent pas de droit particulier concernant les actifs de l’émetteur.

Dette senior et le principe du LBO

Le principe du LBO se base sur une technique particulière qui consiste à faire le rachat d’une entreprise à travers une holding qui doit s’endetter afin de garantir la réalisation de l’opération. La société holding s’intéresse à régler les intérêts de la dette et se met à rembourser le capital en se servant dans la trésorerie de l’entreprise cible.

Les opérations sont financées avec une dette senior et une dette mezzanine. La dette classique représente le centre du financement. On la prend souvent chez les banques traditionnelles et profite de garanties particulières. Centrée sur l’Euribor, à qui on ajoute une marge variant par rapport au niveau des garanties.

La dette senior d’un LBO représente un emprunt à moyen terme de 5 à 7 ans. Son coût est 3 et 5 fois le surplus brut d’exploitation de la société qui a été rachetée.